mickey the prez

Check de l’été 2016

Publié dans News | Laisser un commentaire

Et beam c’est l’été et le guciste est de partout en france  voir plus loin!!! Best of des check de l’été diffusés sur la mailing liste.

Check de la dent de crolles pour un déco du soir de Coco, une teuf a coté de la croix, des décos du parateam de nuit, un bivouac avec César/Marie/Julie et Mickey, d’un soaring à la fraîche le matin Trop bon!!!  :

DSC06534DSC06536DSC06543

Check de la pente de l’aigle Jérôme (photo)/Gontran,  Pascal, Louis, Camille et pleins de filles ! (Moi je vois qu’un barbu avec une bière mais un super t-shirt 🙂 )  :

IMG_20160724_181021-2

 

Check de la muntanya magica Par JLG :

Organya Muntanya Magica

Chamrousse du soir ven. 08/07 Check Apéro… flou la bière ou bien ?:

IMG_08072016_221118_1468008977624

Check du pic de vissou par Thib’ :

20160717_163324_146877914564620160717_173518_1468779430693

Check de st vincent les fort avec François H :

rps20160715_134957_778

rps20160715_134724_678

Check de ceillac Magali C. :

WP_20160716_003

WP_20160716_004WP_20160716_005

Check Guc Senepy au dessus du Monteynard Par FRançois H./ Christian P. et Christophe D. :

2h de rando, 10 mns de soaring sur la crête, 1200m de gaz, soleil couchant.

Thanks Christian and the team…du jour !

rps20160719_000123_318

rps20160719_000533_968

DCIM294GOPRO

DCIM294GOPRO

DCIM294GOPRO

DCIM294GOPRO

Check du lac d’Oô proche de Luchon après Jolie vol rando Cec. et Rem. :

20160718_155951

20160718_155906

mickey the prez

Vol des richards Jeudi 23 juin 2016

Publié dans News | Laisser un commentaire

Et beam Merci Jean Nohnoh pour le réçit :

Bonjour à tous, Après une bonne nuit de sommeil, voilà ma vision du vol d’hier… Super organisation, navettes au top, déco au soleil, oui, oui c’est tellement bon. Il y a déjà des locaux qui préparent deux ailes pour un plouf. Nous nous installons sur le site, vous savez le grand déballage d’été ! Première explication de la sortie par la droite pour rejoindre la pompe à couillons, mais elle se mérite et la chance est de la partie ici ! D’autres locaux arrivent après nous mais décollent en premier : des fusibles intéressant qui montre la route et les pompes, cela ne semble pas gagner ! Enfin, le premier Guciste décolle : Nico L si je ne me trompe et commence la danse du thermique devant la montagne de la ‘mort qui tue’, cela monte plus facilement vu du déco, donc, les décollages s’enchaînent, si tant bien que le ciel se recouvre de voiles de toutes les couleurs pour ce deuxième jour d’été, ne l’oublions pas ! Nous sommes 5 à sortir de la montagne des Richards avec un plafond pas si haut que cela, vers 2400 m après 40 minutes à chercher la bonne pompe : Rémi B, Nico T, une Peak 4 brune, Antony sous une Cure et moi… Le vol devient plus facile, 2560m sur la crête suivante, le vent météo de 10 km/h nous pousse gentiment vers le nord, il est de sud avec une pointe d’est qui sera un peu gênante pour certain col… un poil sous le vent. On passe le col du Viallet en ligne droite, un thermique au col du Cendrier et le premier point haut à 2934m au-dessus du Cuchon, une magnifique vue sur les Écrins à droite, la vallée sur la gauche… S’en suit un grand planer vers le Banc du Peyron ou le thermodynamique nous remonte à 2830m pour passer sur le Gros du Ratier côté Ouest… où je prends un petit 2500m mais cela passe pour la suite. Au col du Périne, nous repassons dans l’Isère, au revoir les Hautes Alpes, le Sommet des Rouchoux ne donne rien, nous continuons d’avancer vers le nord ouest. Je tente de monter sur la Combe du Passet, mais c’est faible, 2400m seulement, je suis la ligne de crête pour trouver mieux plus loin… J’avance avec une vitesse quasi nul au-dessus du Sanctuaire de Notre-Dame-de-la-Salette tout en montant de 1m/s avec le dynamique fort, c’est assez fantastique, je pousse un peu le barreau pour rester dans la zone ascendante et passe à 5 km/h au sol ! Je me laisse dériver sur la droite dans une douceur grisante à 2415m, soit près de 300m de gain magique sans enrouler ! C’est la grande transition sur l’Infernet et son Vallon de la Pisse (pour les décharges de Penilex) que nous gravissions tous ensemble du point bas à 2062m jusqu’au point haut à 2756m… C’est beau et très sauvage, j’ai la chance de voir des bouquetins qui grimpent bruyamment la montagne, déjà 2h30 de vol. J’ai raté la grosse pompe qui propulse les autres très haut, je passe dans le versant opposé et me prend un dégueulante à 8m/s… je ne suis pas passé assez haut, trop presser de rejoindre le groupe. Je pense que je vais me poser, restons positif, un petit thermique et je remonte de mon point bas à 2155m, quoi mais c’est haut ! Bien non, seulement 3m sol, donc non ce n’est pas haut… Je m’accroche au moindre souffle d’air qui me remonte de mètre en mètre vers le haut du Rocher du Lac… c’est le grand désert de roche en dessous, avec le soleil on pourrait penser que cela devrait donner de beau thermique, mais le vent est bien présent et coupe tout en petite touffe difficile à exploiter. Finalement, après un petit bout de temps, j’arrive à 2852m au Col de la Baisse (pas pour moi) et fille vers le Col de Combe d’Oursière qui est généreux et me monte à 3052m, ouf ! Tranquille pour transiter vers la Crête de la Drévéla, juste avant Chamrousse, la seule montagne encore enneigé ! Je remonte dans un beau thermique à 3053m avant de transiter sur la station de Chamrousse en faisant une belle lèche de chier à gauche, le vent est plus fort, 77km/h avec le premier barreau, ça fille vite… J’arrive au-dessus de la station 2197m et trouve le premier thermique orienté Ouest ! Changement de vent et de brise, mais en altitude le Sud se fait encore sentir, je reste en dessous, déjà 3h25 de vol et c’est toujours aussi beau de tout côté. Sur Chamrousse, les premiers cum’s de beau temps sont présents, je vois bien le haut des cum’s qui revient sur Grenoble et la base qui est poussé par l’Ouest. Il faut attendre pour monter dans le coin, je préfère rester en-dessous de 2500m, donc 2401m c’est bien et j’avance vers Prapoutel tranquillement. C’est ici que je retrouve Nico T qui remonte doucement, nous faisons quelques tour ensemble, mais la fatigue se fait sentir, je rate le thermique qui monte Nico assez haut pour transiter vers Allevard et la suite du parcours. Je reste dessous et avance pour me poser à Allevard en passant par le Crés du Poulet, les rafales de vent deviennent plus forte, une fermeture à gauche, no problème, la Delta 2 ouvre très vite, mais cela n’est pas terrible en basse couche, j’avance encore un peu vers Allevard puis change d’idée… La maison est juste devant, je ne résiste pas et vais poser à Lumbin, full accélérateur, je suis à 40 km/h !!! Cherché l’erreur, il y a bien du vent en vallée qui coupe les thermiques… Finalement, j’arrive à 750m au-dessus de l’atterro et vais faire un petit coucou à Zac qui passe dans le coin, cela fait déjà 5h de vol, je me pose heureux mais fatigué. Zac se pose aussi, tant mieux, il me ramènera à Grenoble récupérer la moto… entre temps Nico M se pose aussi à Lumbin quelques minutes après moi, nous seront deux à revenir au Décat ! Une petite anecdote : arrivé à Grenoble, nous décidons d’aller boire une bière en attendant Xavier qui a mon casque et ma veste dans son camion. Nous décidons d’aller ‘au’ McDo du coin, pour boire une bière, pour avoir une bière il faut un repas chaud ! Bon, ok, nous commandons un repas avec deux bières… Non, cela n’est pas possible il faut une boisson par repas !!! On annule la commande et la gorge reste sèche, mince alors ! Jean-Nono Note : La trace ici pour voir le détail : http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20190415

Sinon joli vol groupé de Nico L et Rémi Bl, bravo les gars :

http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20190730

Sinon joli petit site pour revivre le vol : http://doarama.com/view/815112

mickey the prez

CR SIV 2016

Publié dans News | Laisser un commentaire

Par William R. :  20-21-22 mai (Passagers du vent)

Voici pour les intéressés un petit CR du SIV du we dernier avec David Eyraud.

Nous étions un groupe de 8 dont 7 du GUC.

Parmi ceux du GUC, 2 avaient déjà fait un SIV.

On avait tous des expériences différentes, allant de 1 à 5 ans de pratique, et de 50 à 300 vols.

On a pu faire 3 vols par jour les 2 premiers jours mais malheureusement trop de Sud le 3e jour. Au programme mise en bouche par tangage puis 360 engagés, frontales, parachutales, fermetures asymétriques et auto rot. Teddy a même pu faire un décro assez original, dont la video sera peut être bientôt sur internet !

On a tous adoré le stage. David est super compétent et pendant les exercices il nous met bien en confiance. C’est impressionnant comment il arrive à tout décortiquer au ¼ de seconde près !

Les exercices sont à la carte selon notre niveau et ce qu’on se sent de faire. Il ne nous oblige pas à faire tout le temps le même jusqu’à le réussir à la perfection, ce qui évite la frustration de ne pas pouvoir découvrir autre chose.

Le cours du matin est assez dense et David va vite dans ses explications. Avec certains en se retrouvant en l’air on a eu le sentiment de ne pas avoir bien mémorisé tous les gestes à faire. L’idéal serait de pouvoir s’entrainer dans le portique avant les vols mais c’est compliqué le programme de la journée est dense.

C’est pourquoi on peut que conseiller d’avoir vu la théorie avant pour un 1er SIV, il sera d’autant plus rentable.

Et puis le temps de la transition jusqu’au dessus du lac David nous tchatche tranquillou en radio. Même si on a zappé ce qu’on allait devoir faire, ça nous reconditionne pour les minutes à suivre.

Les débriefs du soir où on revoit nos vols de la journée sont excellents, on décortique tout. Ne pas oublier en salle de cours les bières et la bouffe qui permettent de rester concentrés jusqu’à tard !

Bref, ce SIV était bien majeur !

A noter qu’il n’y a pas de support de cours remis à la fin du stage.

Voici qq doc déjà sur la mailing liste je crois :

http://www.lespassagersduvent.com/wp-content/uploads/2014/04/tanguage.pdf

http://www.lespassagersduvent.com/wp-content/uploads/2014/04/la-spirale.pdf

http://www.lespassagersduvent.com/wp-content/uploads/2014/04/ParapenteMag125_Abattee.pdf

http://www.lespassagersduvent.com/wp-content/uploads/2014/04/ParapenteMag123_Peur.pdf

Par Benj L. : (3/4/5 juin)

Le stage a faillit etre annuler 1h avant le départ pour cause de météo capricieuse. On a insisté un peu pour maintenir et on a bien fait ! Pluie et soleil tous les jours. On a pu faire 7 vols malgré une météo pas évidente.

Pas de gros vrac, pas de secours ni de plouf dans le lac. David s’adapte parfaitement aux attentes et à la progressions de chacun. Au final un programme bien chargé pour ce SIV pioupiou : 360 face planète, fermetures, parachutale aux B, autorotations, marche arrière, …

Beaucoup de temps en salle avec des journées longues. Même si normalement la dernière rot ne part pas après 14h30 et que le débriefing s’arrête a 20h, la encore David s’adapte et le samedi on est parti faire notre dernier vol vers 16h30 et le débriefing a finit vers 21h30. Grosses journées donc !

Jean, le moniteur au déco à son caractère et pour certain il faut parfois faire un bel effort pour décoller serein.
Les cours théoriques sont denses et David est obligé d’aller vite, ça vaut le coup de bosser avant sur son site www.pilotage-parapente.com pour comprendre plus rapidement les explications (et progresser plus vite ?).
Merci au GUC, merci au groupe et merci à David et son équipe !

36 bd

Par Anne B. : (3/4/5 juin)

Un grand merci au GUC qui nous incite à faire au moins un premier SIV et qui a bien raison parce que c’est un grand pas en avant dans la pratique du parapente… Fini les mille questions, les fabulations, on est dans le concret !! Quelle progression en 3 jours seulement… A travailler bien sûr…
Big up aux bénévoles de la Coupe Icare qui aident le GUC à amasser la maille et donc au financement partiel des premiers SIV.
Un grand merci au camping du lanfonnet, qui au vu de nos horaires abracadabrants a été pour le moins conciliant !
et à la team SIV de ce we : bonne humeur et motivation maximale..
bref encore un bon shoot de guc power
enfin, BIG UP à David Eyraud qui fait preuve d’une pédagogie et compétences à hauteur de sa réputation méritée..

Par Rémi Bl. (27/28 juin):

– Il y a ceux qui font des frontales, et ceux qui font des frontales d’hommes : https://youtu.be/Fh6qNox6mfU (on ne le voit pas ici, mais sur la vidéo de David, l’aile essaie quand même de voler avec l’intrados à la place de l’extrados, je faisais vraiment pas le malin!)

– Il y a ceux qui font des marches arrières, et ceux qui savent en sortir… : https://youtu.be/ppXTJkQsYpw Comme quoi une main un chouille trop haut peut mettre le dawa

– le Yéti cross a un bon taux de chute

– l’eau du lac est bonne

– le Yéti cross a un moins bon taux de chute avec un trou dedans lorsqu’on le sèche dans un arbre et non sur un arbre…

0

 

mickey the prez

Mon premier Saint Eynard Par Audrey V. 6 Juin 2016

Publié dans News | Laisser un commentaire
Récit de Audrey qui transpire le bonheur.
Je suis allée essayer le Leaf de Sup’Air ce matin, en me disant que j’allais « plouffer ». C’était sans compter sur une rencontre formidable : Nico Tax, Nico P et Fabien.
Et ben voilà, au bout de deux heures de vol coachée par Fabien (aka Papa oiseau) et indirectement grâce à Nico P j’ai masterisé (ouais grave) le Manival, et 20 minutes plus tard, je devais être coincée dans l’euphorie, je me déconcentre un peu et je fais un point bas mémorable où je pouvais savoir avec précision quelle feuille appartenait à quel arbre. Bref, je ne lâche rien, je passe en mode réunionnaise et je réussis à accrocher un staff dans un pet de mouche et je me refais jusqu’aux crêtes.
Je chemine gentiment en zérotant jusqu’au bout. Trop de la balle. Evidemment je l’ai crié à la radio, je ne pouvais pas garder tant de bonheur pour moi.
Retour au-dessus des crêtes, sous les nuages, je suis Fabien pour aller chatouiller la dent de Crolles. Le plaf nous empêchera de passer au dessus mais de toute façon je commençais à être cuite et je n’avais pas de Pom-Potes.
Je puise dans les réserves pour tenter un autre truc inédit : la repose au déco. Ben c’est fait, c’était propre mais j’aime pas quand même le rouleau dégueu des arbres.
Anyway, la Leaf, c’est dans la poche pour moi, je pense que la team de debrief à l’atterro, plus les moultes conversations que j’ai eues avec nombres d’entre vous m’ont permis de trancher.
Encore Big up à Fab de m’avoir attendu, suivi, d’être revenu me chercher, etc etc.
mickey the prez

Petite rando en ski au glandon… on sort la voile obligé

Publié dans News | Laisser un commentaire

Petit check freestyle made in Thib’ Fin Mai 2016, j’adore :

Petite dédicace d’une session gonflage d’après ski de rando.
Quelle est cool cette région où nous vivons!
Big up!

Meme Vince s'y met :)Thib en freestyle

mickey the prez

Teaser coupe icare 2016

Publié dans News | Laisser un commentaire

On voit le GUC partout sur cette vidéo qui donne de bons frissons!!!! Pour commencer la première dame du GUC et l’ex trésorière trop fort qui décolle avec leur jolie ara bleu.

Nono Arnaud

Vidéo et récit d’un vol à 4400m au Kirghizstan

Publié dans News, Photos, vidéos, Voyages | Laisser un commentaire

Dans le cadre d’une expédition à ski-pulka au Kirghizstan à laquelle je viens tout juste de participer (https://kirgski.com/), j’avais décidé d’emmener mon parapente. Le but était clairement d’explorer une vallée peu connue et d’y faire de beaux sommets à ski mais je voulais tenter de décoller là-bas. La cerise sur le gâteau en quelque sorte.

Ma voile (une whizz) faisait donc partie du voyage 🙂

Après avoir remontés sur 4,5j une longue vallée et une rivière gelée, puis un glacier, on installe un bon camp et on rayonne de là à skis pour explorer et faire quelques beaux sommets.

En partant quelquefois seul avec ma voile sur le dos je prends vite conscience de la difficulté de décoller dans des conditions de haute montagne et essuie quelques échecs : la 1ère fois trop pressé de voler depuis un sommet dégarni je sors la voile alors que le vent est bien trop fort. Erreur de débutant : elle fouette sur les rochers, je n’arrive pas à la tenir, je pose des pierres dessus, sac etc, tout valse, je la bloque même au piolet et j’abîme ma suspente de frein droit au passage (coupée à moitié).

La 2ème fois, le vent est favorable et je trace une grande plateforme pendant 2h, neige profonde à hauteur des fesses, puis le vent passe de dos (foutu vent catabatique présent partout ici !). Et même si la voile monte parfaitement, à skis je n’arrive pas à avoir de vitesse initiale rapidement, je m’enfonce trop. De plus comme redouté il y a des crevasses cachées sous mes pieds et je passe une jambe dedans en repliant la voile. Pas de panique mon ski n’est pas loin je peux l’attraper et le mettre en travers pour me sortir de là mais bon …

Je décide alors de ne prendre la voile que si le vent est faible, et surtout d’un endroit que j’estime parfait, c’est à dire une crête ou sommet plat et dégarni, et en décollant à pied et non à ski.

2j plus tard je repère une face au-dessus de notre emplacement de camp qui me fait de l’oeil et dont l’antécime a été soufflée par le vent, ça doit pouvoir décoller de là-haut. La face est plaquée mais en atteignant des rochers à mi-pente le cheminement a l’air faisable…

Le lendemain matin au réveil, il fait beau, il n’y a pas de vent, feu !! J’annonce à mes compagnons que je pars gravir la face seul. Eux partent à ski de l’autre côté du glacier.

Je rejoins le pied de la face à skis sur la droite en prenant garde aux crevasses. J’aurais préféré partir à gauche car j’étais plutôt à l’abri des avalanches mais les crevasses sont trop ouvertes : seul c’est trop risqué.

Je dépose les skis, mets les crampons et ne prends qu’un piolet et un bâton. Malgré ma voile dans le dos je me sens léger, pas de corde et de matos d’alpi à se trimballer et ma sellette est plus légère que mon harnais d’alpi habituel !

Je sonde un peu, j’observe, la pente est en effet plaquée mais le risque ne me semble pas très élevé si je fais gaffe. Je prends vite mes repères et monte prudemment, à l’affût du moindre signal d’alerte. Je rejoins des 1ers rochers affleurants, évite une zone d’accumulation de neige, puis une zone bombée. Ce n’est pas dur, pas si raide, mais je reste concentré. J’aime ces moments et aujourd’hui je me sens bien, à ma place, confiant.

Un dernier passage de 10m un peu plus raide et dangereux où j’essaie de me faire le plus léger possible en répartissant une partie de mon poids sur le bâton allongé sur la pente. La plaque dure est sous mes pieds, je veille à monter dessus sans que mes crampons ne la traversent. Ca y est, j’atteins les rochers à mi-pente, la suite c’est du mixte facile, je respire.

Je n’aimerais pas trop quand même à avoir à désescalader cette face chargée… Plus haut la pente s’adoucit, j’atteins la crête, l’endroit est pas mal pour un déco ! Pas de vent et je ne suis pas sous le vent non plus. Je continue sur la crête, en tant qu’alpiniste le sommet là-haut m’attire mais une grande crevasse en barre l’accès, il me faudrait une corde, et surtout je me réveille « Hé, Arnaud, y’a pas un pet de vent et ça peut vite changer, tu es là pour voler, ne l’oublie pas ! ». Je fais donc demi-tour et rejoins vite mon déco. Je cours un peu en crampons sur les 1ers mètres de la pente, entre neige et cailloux, sans la voile pour faire une répétition. Je ne m’enfonce pas, ça va le faire !!

Voile rapidement dépliée, prévol sérieuse avec le coeur qui bat, mélange d’excitation et d’altitude, coup d’oeil à l’altimètre, je suis à 4415m. Petit stress quand je repense au fait que ma suspente droite est à moitié coupée, mais je chasse vite cette pensée.

En face de moi, de l’autre côté du glacier, à 4,5 kms de distance, j’aperçois 3 petits points : mes compagnons d’expé, à skis. Je pense qu’ils ont du surveiller de temps en temps ma progression et ont sûrement vu ma voile déployée, ils vont pouvoir filmer. Dernier moment de concentration, je suis confiant, tout s’est déroulé comme prévu et le temps est étonnamment calme, la seule inconnue c’est la faible portance. Je n’ai jamais décollé de si haut (ce n’est pas le Moucherotte ! Rires)

Une grande inspiration, allez, GO ! La voile gonfle parfaitement, et je me lance dans la pente en courant, mes crampons ne me gènent presque pas. Je ne sens pas la voile qui me porte, mais je décolle ! C’est le bonheur !

J’avais prévu au départ traverser un peu le glacier puis le descendre, aidé par le vent catabatique mais je me rends compte que je perds vite plus d’altitude que d’habitude, je n’irai pas assez loin, alors je décide de poser pas loin de la tente pour tout ranger et rejoindre à skis ensuite mes compagnons d’aventure. Un petit tour au-dessus des grosses crevasses du bas et j’effectue un grand demi-tour en visant l’axe à gauche de la tente. On est située sur une petite bosse et je ne vois pas exactement où se trouve le sol et je freine un peu trop tôt (sur la vidéo je découvre que je rate de peu à 20cms !), petite ressource puis je m’affale direct par terre quand mes crampons touchent le sol. Ce n’est pas très propre et le vol a été court mais je m’en fous, j’ai volé ! Quelle vue ! Et quel pied !! Je range vite ma voile et je ne pense plus qu’à rejoindre vite mes compagnons pour partager ma joie. Je retourne au pied de la face pour récupérer mes skis, en m’enfonçant jusqu’à la taille. Je dois repasser au-dessus du pont de neige et à pied c’est pas terrible, aussi je suis soulagé quand j’arrive à hauteur de mes skis. Ouf, suis en sécu. Dès lors, je me dépêche de traverser le glacier. Partis 2h après eux, je les rejoins au bout de 3h. Comme dit Severine « ça t’a donné des ailes de voler ! ».
10j plus tard, de retour à la capitale, je volerai deux fois au pied d’un autre massif (bien connu celui-là) et il y a eu quelques anecdotes (notamment en pénétrant par erreur dans un camp d’entraînement militaire en pleine parade !).

Matériel utilisé : voile Nervures Whizz 22m2, sellette Kliff de Kortel Design

Une petite vidéo extrait de ce vol vite fait :

Mais on fera un film pour cet automne et il y aura des images de parapente.

Arnaud Pasquer

mickey the prez

Aglou au Maroc

Publié dans News | Un commentaire

Merci a Fred pour cette vidéo sublime et qui donne bien envie de se pointer sur le site d’Aglou!

 

mickey the prez

GUC et PomPom Girls

Publié dans News | Laisser un commentaire

Et beam plus de 15 pom-pom girls envoyées en biplace grâce a la générosité des biplaceurs du GUC, du matos du GUC et aux bons plans de Neness… Pour montrer qu’on était pas uniquement intéressé par ces demoiselles  on a même fait voler les porteurs!!!

Bravo a tous pour cette mobilisation une sublime journée gravé dans leurs mémoire.

_MG_4679

Peut-être un partenariat a la coupe icare l’année prochaine !!!

PS Merci pour les nav’ avec ton camion Neness

mickey the prez

Journée Fufu 28 Avril 2016 (Par francois)

Publié dans News | Laisser un commentaire

Alors je vais vous résumer et avec quelques images…
Déco après Benjamin et sa Delta 2 de la moquette vers 13h20, après Alex qui a fait le plus beau pilotage en sortie de Déco que j’ai vu de ma vie (!) en bi avec un passager Coréen qui s’est pris une énorme  remontée de coucougnettes dans les amygdales avec un +8 estimé sortie de Déco.

Donc comme dit Tim…direct to 2600m promenade en chartreuse et Granier…et là…j’hésite a transiter sur Allevard car le NO m’aiderait…naaan….je transite accéléré 40% vers le centre de la savoyarde…à mi transition : scotché…je suis en altitude mais le venturi lié au reliefs en basses couches est épais…et j’abandonne contre la savoyarde dans du turbulent péteux pour revenir à 100m sol me poser près du golf de Francin en Savoie – bouffes de 30 km/h au sol.

Pendant ce temps 10 voiles filaient 1km au nord de mon aile entre le Granier et la savoyarde sans être contrées à 1200m…
Erreur d’analyse du relief sinon je visais un vrai tour dans les beauges et Inchallah Annecy ? 🙂

4 voitures et 1h30 plus tard je suis à St naz ou j’avais laissé la voiture.
Me suis offert une pâtisserie au retour 🙂
François.
Nb : j’ai terminé le vol à 300m du fameux panneau révélateur de ma situation !!!! 🙂

rps20160428_202438_970 rps20160428_202525_645 rps20160428_202552_426 rps20160428_202621_819

rps20160428_202407

Pendant se temps la Laurent se baladait en biplace : http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20184661

Phiphi qui faisait le tour des 3 massifs : http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20184688

Gilles partait de Meruz : http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20184765

Nico Louis testait rapidement sa nouvelle M6 :  https://www.youtube.com/watch?v=SRqyjH3fFX4

Bref c’est bon le parapente et on croque dedans autant qu’on peut!