9-10-11 septembre 2011 : stage pilotage David EYRAUD

Ce contenu a été publié dans News, SIV, Photos, vidéos, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Pour ce « stage pilotage GUC David Eyraud »…

[avec la voix du présentateur d’un spectacle lors d’une entrée sur scène]

… je vous  p r é s e e e e e n t e :

  • en OZONE Addict grise-orange : Nico « décro – bras hauts ! »…
  • avec la GRADIENT Golden2 blanche et jaune ce sera Phiphi « autorot’décro- rien ne le terrifie »
  • la GRADIENT Golden bleue sera pilotée par Manu « suspentes B maintenues »  !
  • l’ITV Dolpo bleue, orange et grise est maitrisée par Julien « 360 face planète sinon rien » !
  • la NOVA Mentor rouge sera parfaitement temporisée par Did « et ses beaux décros fluides »
  • la NIVIUK Artik2 verte emmenée par Tanya « jusqu’en bas tournoya »
  • & leur sympathisant Pedro « mal-au-dos : merci l’intendance plat chauds et magnifiques photos » !

hors GUC vendredi y avait

  • Pierre G.  en ADVANCE Omega 8 orange « nouvelle voile crémaillère 2G »

et samedi nous rejoint

  • Delphine avec sa NIVIUK Hook bordeaux « toute fine »

et les voici qui racontent leurs anecdotes :

Julien :

« Allez maintenant on débranche le cerveau et on se laisse tomber dans la sellette ».….

[élève tout centrifugé]

« ah y est c’est l’autorot’… apprécie les sensations ! »

Didier :

J’ai bien aimé le «  c’est pas une situation d’avenir … »

et  « tu es un peu bas mais si tu veux faire un décro et une sortie, fais moi un battements de jambes »

au vu de la hauteur, je voyais le blanc des yeux de David … j’ai très fermement croisé les jambes sous la sellette en me demandant s’il n’était pas un peu barjot …

Phiphi :

Je suis arrivé avec très peu de vols en parapente : j’ai presque uniquement volé en delta rigide cette année. Du coup mon objectif, c’est de tester des sketchs pour reprendre confiance dans cette machine et voler plus en sécurité.

J’ai vraiment aimé l’intro de David : « bon , on va se remettre le vocabulaire en tête, tu vas être un peu perdu mais ça va faire doucement son chemin…. ».

Bref 3 heures d’explications passionnées et passionnantes sur le comportement du parapente et du pilote : j’apprends la FRONTIÈRE, la force centrifuge, la force pendulaire, les 100 manières de piloter, de se placer dans la sellette…

et au 1er vol, à force de cogiter depuis 7h30 du mat, quand j’essaye de décomposer mes phases de tangage en l’air, je n’y comprends plus rien, je tangue à fond et fait 3 ou 4 belles frontales sur mes abattées, j’oublie la tempo…

bref je me pose en me disant que vraiment il me faut réviser toutes mes bases et oublier mon rigide quand je suis sous mon chiffon….

Et arrêter d’intellectualiser trop.

Et les exercices s’enchainent tranquillement, je retrouve un peu mes sensations, c’est un vrai bonheur avec toujours une grosse concentration avant chaque exercice pour « mentaliser » ses manœuvres.

Bon, 2ème jour, c’est d’accord, on tente l’autorotation.

Jamais fait, plutôt impressionnant vu du sol.

Me voilà bien en condition, surtout bien penser à lâcher le frein en fermant la demi aile… Je transite sur le lac, face au sud, en espérant ne pas arriver trop bas.

Ça y est, David me pilote en radio « bon, à toi de choisir la meilleure position des mains, sans tour ou avec un tour de frein… »

tiens, bizarre, je devais lâcher mon frein, me semble-t-il ?

David : « repère  bien à ta position pour la marche arrière de sécurité… »

Bon, OK, je vois, il m’envoie en décro au lieu de l’autorot’…

Qu’est-ce que je fais ? Une oreille pour lui signaler un problème ? ou alors j’attaque l’autorot’ alors qu’il me demande le décro ? Pas cool, on arrive pas si haut avec le sud, c’est peut-être notre dernier run, je n’ai pas envie de perdre du temps à « discuter ».

Le plus simple, c’est de faire ce qu’il me demande, alors, allons-y pour le décro !

Et 1, et 2, et 3.

Pas facile la marche arrière avec cette Golden 2, ça bouge quand même. Pas l’habitude de gérer un chiffon au-dessus de la tête…

Je me pose et là, David me dit à l’oreillette : « Oups, excuses-moi, j’avais pas regardé ta fiche, je me suis trompé de programme« …

Pas grave, moi je suis finalement ravi.

En 2 jours, j’ai acquis beaucoup plus de confiance en ma voile, testé des manœuvres que je pourrai répéter en sécurité pour m’entrainer, retrouvé des sensations, appris beaucoup en théorie.

Voilà, ça donne des bases à travailler et surtout ça donne envie de continuer.

D’ailleurs, j’y retourne en octobre ! 😉

Récit complet :

Arrivé dès jeudi soir au camping le Lanfonnet dans 2 spacieux mobilhomes avec sanitaires ;  petit apéro et une bonne plâtrée de pâtes : l’ambiance est déjà excellente, et avant de se coucher nous révisons le vocabulaire : « blahh-blaaaaaah » … 😉

P’tit déj à 6h40, pour certain(e)s c’est des horaires plus matinaux qu’en semaine ! 🙁

7h30 à l’école, auprès de David :

  • un tour de table …
  • puis le traditionnel briefing sécurité / présentation du vocabulaire spécifique …

… l’arrivée de Nico puis de Pierre G. des Tireclous -qui remplace Pedro-…

… David est toujours aussi bavard & passionné; Et on aime ça !

  • l’obligatoire vérification du matériel (secours / sellettes)…
  • distribution radios-oreillettes-bandeaux-gilets de sauvetage…

… ce ne sera que vers 11h que notre starter Lolo nous accompagnera enfin au déco de Montmin;

Dans la journée nous ferons 3 runs chacun; dès le premier le trac disparait pour laisser place à une grande concentration enthousiaste ! C’est trop booooooooooon !

La météo aussi est excellente, l’eau du lac est booooonne et appelle pour une rapide baignade après presque chaque vol, pendant que David fait son débriefing au reste du groupe.

Le débriefing-vidéo du soir débutera assez tard; ce ne sera que vers 21h30 qu’enfin nous rentrerons diner au camping, et malgré le « bonne nuit et arrêtez de parler pilotage pour ce soir » de David, ça causera parapente / delta / pilotage pendant tout le diner et jusqu’après minuit.

Une courte nuit plus tard, nous voilà de nouveau à l’école.
Ce samedi matin Delphine nous a rejoint. En salle de cours nous écouterons le maitre du pilotage jusqu’à encore plus tard que la veille puisque aujourd’hui le vent du sud est là pour nous embêter…
Après notre sandwich à l’ombre des arbres au déco, nous sécherons plus de 2h là-haut, en contact radio avec David qui lui est au bord du lac, le chanceux…

==> des fusibles, il nous faut des fusibles !

  • observation des autres groupes SIV (Maxence de K2, Roberto de Pegase, Yannick de FlyeO) : que font-ils ? que décident-ils ?
  • les biplaces ploufferont pour la plupart…

Il faut que la brise s’installe :  attente qui fera abandonner Pierre G. des Tire-clous.

Les deux runs qui suivront donneront finalement tort à Pierre de ne pas être resté !

  • Phiphi saute une étape (l’auto-rot’) et passe directement au décro…
  • Julien envoie du lourd sous sa Dolpo chérie « 360 face planète sinon rien »…
  • Did décroche le boulet d’or AVANT de décrocher sa voile…  [un énorme MERCI à Pedro qui lui ramène son casque, oublié entre le 1er et 2ème run…]
  • Manu se trompe de suspente …
  • Nico c’est le plus fort du groupe
  • Tanya fait starter… et pour ses runs ce sera  :  « Tanya, tu feras comme Nico »

La soirée se termine par un excellent diner à la Savoyarde avec vue sur le lac et la lune qu’est de plus en plus pleine (pas de côtes-beef, mais rognons trop bons !)… miam – miam ! 🙂

Malheureusement le lendemain la météo est annoncée similaire que la veille mais en pire 🙁  : rdv à 11h… puis décision d’annuler à 4 contre 3…

On se sépare avec pour tous une sérieuse motivation de revenir au plus vite.

Phiphi y retourne d’ailleurs dès le 14-15-16 octobre: pour le 3ème stage pilotage GUC de cette année… 😉

… et moi j’ai une énorme envie d’investir dans une voile pour m’initier sérieusement à la voltige ! … blaaaah-blaaaaaaaaaaaaah !

Une réponse à 9-10-11 septembre 2011 : stage pilotage David EYRAUD

  1. Mickey dit :

    Ça assure grave de voir vos têtes de vainqueur autour d’un lac… dommage qu’il y ai pas de photos de gros vrac… Allez Nico fait peter tes vidéo!!!

    Mickey

Laisser un commentaire