nov 2012 un new pioupiou a un vol du la Dent au petit matin – pas de chagrin

Ce contenu a été publié dans News. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Petit Texte du new pioupiou Thomas :

Un nouveau pioupiou – le récit d’une première sortie avec le GUC

Quelques mails suffisent et je me retrouve intégré au GUC et automatiquement ajouté à la mailing list.
La fameuse mailing list…
En l’espace de quelques heures, je me fais bombarder de mails.
« Y’a un créneau, on va voler ? »
« Rdv à 12:00 au funi de St Fil’ ! »

Et ça recommence les jours suivants…
Mais ils sont toujours en l’air ces GUCistes ???
C’est vrai qu’avec 140 acharnés toujours ultra-motivés, ça bouge dans ce club !

Je me contente d’abord de regarder les mails défilés pendant quelques jours… jusqu’à un mail qui retient mon attention plus que les autres !
« Ca vol. Dent de Crolles demain matin avant le taf ? »

Bon ben ca à l’air cool ça… le réveil va être un peu dur mais ça se tente.
Quelques échanges et une courte nuit de sommeil plus tard, je me retrouve de nuit, dans le froid, sur un parking en contrebas de la Chartreuse. Mais bordel, qu’est-ce que je fous là ???
Les premières lueurs du jour et on se met à marcher. Arrivé au col, ça souffle dur. « Ça sent le BUT » commencent à clamer certains. Mais on ne se démotive pas, on n’est pas venu pour cueillir des coquelicots !

Arrivée au sommet un peu avant 8h, ça pique sévère et le vent n’a pas faibli !
On profite quelques instants du paysage et du soleil qui commence à poindre derrière Belledonne.
Mickey fait quelques recommandations d’usage, un BUT c’est pas grave, un séjour à l’hôpital c’est beaucoup moins drôle.
Pas d’affolements, il suffit de faire 200m pour quitter la zone de compression au sommet et le nord a perdu 10km/h !
Ca va voler !

Allez, on déplie les voiles et on s’installe rapidement. Je suis tout juste en train de vérifier mes suspentes quand je vois Mickey me survoler et faire du soaring en face nord de la dent… Bel exemple d’efficacité ce prez’ !
Au final ça part assez vite et quasiment tout le monde pourra décoller.
Le vol est féérique. Les premiers rayons de soleil illuminent la vallée encore bouchée par la brume matinale qui forme un flot de coton entre Chambéry et Grenoble. Les couleurs de l’automne présentent leur plus bel éclat et la Chartreuse se réveil doucement.
Le vol est très calme, on a tout le temps de profiter pleinement du spectacle qui s’offre à nos yeux ébahis.
Bordel, ça vaut le coup de se lever à 5h30!

On retrouvera tout le monde (ou presque – pas d’accidents je vous rassure, certains auront posé à StHil’) à l’atterro.

Pliage rapide, 9h30 au bureau, avec une banane du tonnerre.

Bilan d’une sortie d’intégration ?
« Le GUC, c’est vraiment tout pourri ! – En plus d’être sympas et accueillants, ils ont vraiment des idées à la con… »

😀

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.