Le GUC à la Réunion …… un rêve pendant 2 semaines.

Ce contenu a été publié dans Voyages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.
C’est un petit paradis du vol libre que le GUC se devait de visiter LA REUNION.
Tout à commencé sur le chemin d’une énième dent au cours de l’année 2012 …… L’idée à fait son chemin et 3 jours plus tard les billets sont pris, l’équipe de motivés est constituée. Le moins cher qu’on ai trouvé est XL Airways au départ de Marseille, à la fin du périple on ne peut que dire merci XL Airways c’est cool les gars de financer comme ça les voyages du GUC :). Sinon c’est pas cher, c’est du low cost moyen courrier faut pas s’attendre à avoir beaucoup de place pour ses jambes et ils sont plutot regardants sur le poid des bagages.
Après une mission jusqu’à Marseille (si si on à le temps de s’arrêter au resto pour commander à manger), un embarquement réalisé avec tous le monde (ah non Julie MACHAL vous pouvez pas embarquez, si si ils pèsent AUSSI les bagages à main) la fine équipe se retrouve les pieds dans l’eau 30° à la fin du mois de Janvier une bière à la main.
une semaine de cyclone tournoi de carte et rhum à gogo faut que ça vole, on est un peu la pour ça.
En 2 grosses semaines, nous avons 2 objectifs au niveau vol : Tester le vol du colimaçon et son approche au dessus du lagon entre les surfeurs et l’élevage de tortues et le piton des neiges. Pas de soucis pour le colimaçon, on l’aura testé en long en large et en travers, la réunion c’est des conditions de vol un peu spéciales avec de petites ascendances toutes minuscules qu’il ne faut pas lacher quand on à la croise.
Le gros hold up aura été le vol du piton des neiges, un plan à la GUC : 4 malades sur la troupe de 9 personnes, une forme un top pour monter la haut. Le déco est pas mieux avec un vent de face fort mais un déco ou il faut se faufiler entre 2 piton rocheux pour atteindre l’atéro. Après un peu de marche sur le haut du volcan on trouve un déco avec un vent pile travers. Pas de soucis pour notre fusible national Julie qui se faufile entre les rochers pour poser ses pieds juste au bord du volcan avant le grand saut. Elle aura fait peur au reste de la troupe qui décide d’attendre le temps de voir évoluer les conditions. Le parapente parfois c’est magique, la brise commence juste s’orienter face pour un décollage groupé et un groupe de gucisques heureux de descendre en volant plutot qu’à pied. L’attéro sur le terrain de foot local déjà squaté par l’équipe locale pour l’entrainement n’est qu’une formalité avec un Mickey qui assure le show. un bon souvenir que ce piton des neiges avec une ambiance incroyable et un vol sublime entre les cascades, des couleurs du volcans et la forêt bien dense en dessous.
La réunion ce n’est pas que du vol, il restera en mémoire sa dodo qui coule à flots, son rhum passion version pichet parce que au verre y’en à pas assez, sa slack au dessus de la piscine qui à bien occupé les après midi de sieste, ses soirées au coco beach version couché du soleil et la course après les petits poissons dans le lagon.
La réunion c’est une ile incroyable avec pleins d’activités à tester quand c’est la saison ….. c’est sur on y retournera pour finir de profiter à fond du potentiel de l’ile.
Info Guc de dernière minute, c’était tellement bien que XL airways nous à offert une journée de vacances en plus, juste de quoi découvrir une nouvelle plage version sable noir et un dernier tour de slack avant de partir.
Et vous les autres de la Réunion team hésitez pas à ajouter votre meilleur souvenir de la Réunion

Levé de soleil en haut du piton des neiges

Elle est pas belle la vie

Elle est pas belle la vie

P1120713 P1120704 P1120683 P1120679 P1120472  P1120656 IMG_6541 IMG_6563 Xav et sa team IMG_6465 Cilaos biplaceurs heureux Vol du colimaçon Vol du colimaçon Piscine et slack Coco en vol dans le cirque de cilaos Chez Neness groupe Vue sur lagon IMG_1165 IMG_6215 IMG_6336 P1020213 Levé de soleil du piton des neiges IMG_6904 IMG_6903 IMG_6864

Une réponse à Le GUC à la Réunion …… un rêve pendant 2 semaines.

  1. JB dit :

    Il paraîtrait que certains n’en soient jamais vraiment revenus…

Laisser un commentaire