19 juin 2013 Bivouac Dent presque dans la neige, ça fait plaisir

Ce contenu a été publié dans News. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Par Pierrick :

« Petit bivouac Dent GUC style validé avec Pierre, Tim&Clarisse 🙂
Départ 19h30 de StNaz (atterro pas encore fauché et toujours fermé), il a plu, c’est un peu humide, mais le ciel est bien dégagé. Une montée dré dans le pentu mais à un rythme « grand public » (Clarisse appelle ça un pas de charge ;). On profite du frigo pour les bières 🙂 et depuis le sommet on admire un bel orage qui éclate derrière Belledonne, magnifique.
Repas à la frontale, dans la douceur, et invasion d’escargots (!). Une troupe de 7 parapentistes arrive sur les coups de minuit… des membres à recruter ! Nuit sèche et calme.
Réveil avec le lever de soleil sur le Mont Blanc, toujours aussi sympa (Tim, Clarisse, je vous envoie les photos vu que vous aviez encore la tête sous le Magnum ! 😉 Quelques rafales de Sud, les 7 partent très tôt, on ne sait pas s’ils ont pu décoller ou pas. Après le p’tit déj’, ça s’est calmé, on fait une première tentative côté Sud, alimentation zéro, échecs. Passage côté N, à peine mieux, nouvel échec mais la tentative suivante est la bonne pour Pierre. On repasse côté Sud avec Tim, une rafale de cul met (encore) ma voile en rouleau de printemps, puis Tim exploite très bien un petit créneau de face, je le suis 2 min plus tard, et zou, en l’air ! Posés dans la bande fauchée d’un champ pas loin de l’atterro officiel.
Une belle première pour Pierre&Clarisse, bravo ! A refaire… 🙂 »

Merci Pierrick pour le texte 🙂

Et les autres, ils en ont pensé quoi ?

Pierre :

Je crois que je suis vraiment fait pour des moments comme celui-là. Vivre dehors. Profiter d’instants uniques et simples à la fois : un orage sur les montagnes d’en face, une bière partagée entre amis à la tombée de la nuit, un repas à la frontale à raconter ses exploits passés et à rêver des futurs, un lever de soleil sur le toit de l’Europe sans bouger depuis le fond de son duvet en ouvrant simplement un oeil, quel grand moment de contemplation, les 1000m de gaz que tu te prends d’un coup en rentrant dans la face Est de la Dent, la gueule des collègues de boulot quand tu leur raconte tes dernières heures …
A refaire. A revivre. Encore et encore.

Tim :

Avec cette météo printanière désastreuse, on pousse l’analyse météo pour confirmer le crénau: congestus sur Belledonne mais rien en vue sur la Chartreuse sur le radar, feu !
On prend la voile, le réchaud alcool, popote, couverture de survie et c’est parti pour un bivouac à la Dent.
Montée tranquille (petit record…), on arrive la haut, y’a bien un orage sur Belledonne, et pas de vent la haut.
Après repas et dodo à la belle étoile, c’est parti pour un décolage sous le vent (ça soufflait 15 de SE) complet de la Dent (tricky ce bon vieux Magnum, ça m’aura coûté 1 suspente de frein et des petits trous sur le bord de fuite).
Posé 8h30, boulot 9H, sympa Grenoble !

Clarisse :

Ce fut une belle première pour moi. Première rando (du moins depuis très très longtemps !), première nuit à la belle étoile (dans un parapente, en plus !), premier réveil devant le lever du soleil sur le Mont Blanc, et premier vol depuis la Dent ! En arrivant sur Grenoble au mois de janvier, je me disais qu’il n’y avait rien à faire dans le coin, que je ne pouvais rien trouver d’aussi beau qu’en Savoie… Jusqu’au jour ou j’ai rencontré cette bande de parapentistes gucistes chambouleurs de vie… J’ai changé d’avis, et c’est grâce à des moments comme celui-ci.. Merci les gars !!

 

Une réponse à 19 juin 2013 Bivouac Dent presque dans la neige, ça fait plaisir

  1. mickey the prez mickey the prez dit :

    Merci pour ce partage ça donne des frissons 🙂

Laisser un commentaire