Vol des richards Jeudi 23 juin 2016

Ce contenu a été publié dans News. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Et beam Merci Jean Nohnoh pour le réçit :

Bonjour à tous, Après une bonne nuit de sommeil, voilà ma vision du vol d’hier… Super organisation, navettes au top, déco au soleil, oui, oui c’est tellement bon. Il y a déjà des locaux qui préparent deux ailes pour un plouf. Nous nous installons sur le site, vous savez le grand déballage d’été ! Première explication de la sortie par la droite pour rejoindre la pompe à couillons, mais elle se mérite et la chance est de la partie ici ! D’autres locaux arrivent après nous mais décollent en premier : des fusibles intéressant qui montre la route et les pompes, cela ne semble pas gagner ! Enfin, le premier Guciste décolle : Nico L si je ne me trompe et commence la danse du thermique devant la montagne de la ‘mort qui tue’, cela monte plus facilement vu du déco, donc, les décollages s’enchaînent, si tant bien que le ciel se recouvre de voiles de toutes les couleurs pour ce deuxième jour d’été, ne l’oublions pas ! Nous sommes 5 à sortir de la montagne des Richards avec un plafond pas si haut que cela, vers 2400 m après 40 minutes à chercher la bonne pompe : Rémi B, Nico T, une Peak 4 brune, Antony sous une Cure et moi… Le vol devient plus facile, 2560m sur la crête suivante, le vent météo de 10 km/h nous pousse gentiment vers le nord, il est de sud avec une pointe d’est qui sera un peu gênante pour certain col… un poil sous le vent. On passe le col du Viallet en ligne droite, un thermique au col du Cendrier et le premier point haut à 2934m au-dessus du Cuchon, une magnifique vue sur les Écrins à droite, la vallée sur la gauche… S’en suit un grand planer vers le Banc du Peyron ou le thermodynamique nous remonte à 2830m pour passer sur le Gros du Ratier côté Ouest… où je prends un petit 2500m mais cela passe pour la suite. Au col du Périne, nous repassons dans l’Isère, au revoir les Hautes Alpes, le Sommet des Rouchoux ne donne rien, nous continuons d’avancer vers le nord ouest. Je tente de monter sur la Combe du Passet, mais c’est faible, 2400m seulement, je suis la ligne de crête pour trouver mieux plus loin… J’avance avec une vitesse quasi nul au-dessus du Sanctuaire de Notre-Dame-de-la-Salette tout en montant de 1m/s avec le dynamique fort, c’est assez fantastique, je pousse un peu le barreau pour rester dans la zone ascendante et passe à 5 km/h au sol ! Je me laisse dériver sur la droite dans une douceur grisante à 2415m, soit près de 300m de gain magique sans enrouler ! C’est la grande transition sur l’Infernet et son Vallon de la Pisse (pour les décharges de Penilex) que nous gravissions tous ensemble du point bas à 2062m jusqu’au point haut à 2756m… C’est beau et très sauvage, j’ai la chance de voir des bouquetins qui grimpent bruyamment la montagne, déjà 2h30 de vol. J’ai raté la grosse pompe qui propulse les autres très haut, je passe dans le versant opposé et me prend un dégueulante à 8m/s… je ne suis pas passé assez haut, trop presser de rejoindre le groupe. Je pense que je vais me poser, restons positif, un petit thermique et je remonte de mon point bas à 2155m, quoi mais c’est haut ! Bien non, seulement 3m sol, donc non ce n’est pas haut… Je m’accroche au moindre souffle d’air qui me remonte de mètre en mètre vers le haut du Rocher du Lac… c’est le grand désert de roche en dessous, avec le soleil on pourrait penser que cela devrait donner de beau thermique, mais le vent est bien présent et coupe tout en petite touffe difficile à exploiter. Finalement, après un petit bout de temps, j’arrive à 2852m au Col de la Baisse (pas pour moi) et fille vers le Col de Combe d’Oursière qui est généreux et me monte à 3052m, ouf ! Tranquille pour transiter vers la Crête de la Drévéla, juste avant Chamrousse, la seule montagne encore enneigé ! Je remonte dans un beau thermique à 3053m avant de transiter sur la station de Chamrousse en faisant une belle lèche de chier à gauche, le vent est plus fort, 77km/h avec le premier barreau, ça fille vite… J’arrive au-dessus de la station 2197m et trouve le premier thermique orienté Ouest ! Changement de vent et de brise, mais en altitude le Sud se fait encore sentir, je reste en dessous, déjà 3h25 de vol et c’est toujours aussi beau de tout côté. Sur Chamrousse, les premiers cum’s de beau temps sont présents, je vois bien le haut des cum’s qui revient sur Grenoble et la base qui est poussé par l’Ouest. Il faut attendre pour monter dans le coin, je préfère rester en-dessous de 2500m, donc 2401m c’est bien et j’avance vers Prapoutel tranquillement. C’est ici que je retrouve Nico T qui remonte doucement, nous faisons quelques tour ensemble, mais la fatigue se fait sentir, je rate le thermique qui monte Nico assez haut pour transiter vers Allevard et la suite du parcours. Je reste dessous et avance pour me poser à Allevard en passant par le Crés du Poulet, les rafales de vent deviennent plus forte, une fermeture à gauche, no problème, la Delta 2 ouvre très vite, mais cela n’est pas terrible en basse couche, j’avance encore un peu vers Allevard puis change d’idée… La maison est juste devant, je ne résiste pas et vais poser à Lumbin, full accélérateur, je suis à 40 km/h !!! Cherché l’erreur, il y a bien du vent en vallée qui coupe les thermiques… Finalement, j’arrive à 750m au-dessus de l’atterro et vais faire un petit coucou à Zac qui passe dans le coin, cela fait déjà 5h de vol, je me pose heureux mais fatigué. Zac se pose aussi, tant mieux, il me ramènera à Grenoble récupérer la moto… entre temps Nico M se pose aussi à Lumbin quelques minutes après moi, nous seront deux à revenir au Décat ! Une petite anecdote : arrivé à Grenoble, nous décidons d’aller boire une bière en attendant Xavier qui a mon casque et ma veste dans son camion. Nous décidons d’aller ‘au’ McDo du coin, pour boire une bière, pour avoir une bière il faut un repas chaud ! Bon, ok, nous commandons un repas avec deux bières… Non, cela n’est pas possible il faut une boisson par repas !!! On annule la commande et la gorge reste sèche, mince alors ! Jean-Nono Note : La trace ici pour voir le détail : http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20190415

Sinon joli vol groupé de Nico L et Rémi Bl, bravo les gars :

http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20190730

Sinon joli petit site pour revivre le vol : http://doarama.com/view/815112

Laisser un commentaire