Compte rendu Cross du Serpaton du 13/08 Par Val

Ce contenu a été publié dans News. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Rdv à 9h au Décath Comboire avec Dimitri M, Fred LB, Gontran C, Olivier L, Julien P, Michel F et moi. 2 voitures à Comboire, une voiture à St Naz au cas où… Une voiture à l’attero du Serpaton, une à Gresse en Vercors, autant dire qu’on en a semées tout le long du parcours !!

serpaton (1)

On se tasse donc à 7+7 voiles dans le Duster de Dim (ça sentait l’homme !!) et Gaz au déco.

Petite marche d’approche, attente des conditions un peu plus favorable et Olivier se dévoue pour fusibler (meci :D) et ça a l’air de marcher !

Gaaaaz, on décolle tous les un après les autres.

Le premier avant relief le fait pas mal, les 2000m sont atteins plutôt rapidement et transition sur le deuxième avant relief (avant le col de l’Arzelier) et là… Bah on peut dire que c’est cyclique !!

Avec Dim, on fait le yoyo/machine à laver entre 1500 et 1600m pendant plus d’une heure… Je commence a chercher des vaches tellement j’en ai marre et d’un coup, bim le thermique salvateur qui me monte tranquillement à 1850m, malgré les recommandations de partir à 2000m, j’en ai tellement plein le c*l que je me jette sous les 2 Soeurs et ça paye.

Dim, plus patient en faisant le plein à 2000m, me rejoint 15min plus tard et c’est partie pour la transhumance du Vercors perchés au dessus des crêtes entre 2100 et 2500m, magnifique !!

Je prend le dernier thermique à 2500m au dessus du Moucherotte et c’est partie pour ma première traversée de Grenoble, troop bien 🙂

Jpeg

Jpeg

Dim, arrivé seulement 5min après moi au Moucherotte but sur un plafond redescendu à 2100m (quand je vous disais que j’avais pris le dernier thermique…) et perdra presque 3/4 d’heure avant de faire un plafond descend pour traverser.

De mon côté j’arrive au pied du St Eynard et je me bat dans du petit pour ressortir sur les crêtes.

La suite, du velours jusqu’au passage au dessus de la dent de Crolles !

Arrivé aux Lances de Malissard 2 options, à gauche je m’enfonce en Chartreuse, le Granier est à porté mais j’ai pas le droit à l’erreur, à droite c’est assurer de pouvoir dégager dans le Gresivaudan, dire au revoir au Granier mais poser tranquillement à Lumbin…

Ecoutant ma fatigue arriver, je prend la seconde option et ça ne loupe pas, arrivé à L’aulp Du Seuil, je me laisse descendre en face Est et donc demi tour direction Lumbin.

Mais avant de poser, LE test du penilex Candia : Validé 😛 !! Je vous donne la recette en MP !

Dim après avoir atteint Saint Hil, retourne poser à St Naz chercher la Chevrolet Corvet… Heu non… La Chevrolet tout court mais qui nous a quand même permis de retourner chercher nos carrosses à Comboire :).

Un grand merci à Dim pour cette belle motiv’ et un autre grand merci au coupin qui s’occupes des voitures !

Biz et à bientôt !

Val

La trace CFD : http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20196568

Sinon ce qui se faisait le meme jour 😛 :  http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2015/vol/20197324

Mais on a pas eu de retour… 🙁

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.