Compte Rendu Stage Cross ( 26/27/28) Mai 2017 Par Joh

Ce contenu a été publié dans News. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Super WE de stage cross avec Prévol, avec un super groupe de GUCquistes surchauffés (Claire, Fred Le Bourvellec, Benj Boullanger, Kira & Joh), Guillaume le super moniteur avec une Zeno-moteur, Gilles le super naveteur prévenant et qu’a « même pas peur », des supers conditions difficiles pour nous faire travailler, des supers orages annoncés qui ne sont jamais arrivés et un super paysage de Bauges ensoleillées !

Bref, c’était Super et donc super dure à résumer !

SAMEDI

Benj : Arrivée à Prévol pour commencer le stage, première surprise de Guillaume, le GUC ça a changé …

Tout le monde arrive au stage à 8h15 avec 15 min d’avance ! Mais que se passe t il, un groupe sacrément motivé j’imagine ;-). 

Décision : Les Bauges avec un déco du Sire, objectif Annecy si ça marche bien.

Nouveauté par rapport à l’an dernier, nous sommes tous équipés de LiveTracker, point trés positif pour la récup et la sécurité. Liaison avec la navette équipée d’une tablette pour localiser à tout moment tout le groupe ! 

Déco du Sire : conditions pas évidente pour rester en l’air, ça s’installe tout doucement. Tout le monde se met en l’air et commence à gratter quand soudain … plus de Kira parmis nous.

Guillaume essaie de la contacter , personne n’a vu où elle a disparu. Finalement elle répond à la radio « Bien posé dans un champs » alors que 2 min avant elle était en vol parmi .. Elle s’était cachée de l’autre côté de la croix et finira par devoir se faire une petite rando d’une heure et demi pour pouvoir rejoindre la route afin que notre navetteur en OR gilles la rejoigne ! 

Fred : Premier à décoller du Sire, je me retrouve rapidement sur l’avant relief (en bas donc) avec Johanna. Voyant des crocodiles partout et pensant être en zone quatre et demi (ou zone cinq) je vais poser dans les Brocolis.

Joh : Arrivée au niveau du déco de Verel (donc bien bas), je me dis que pour un premier cross c’est fort court. Mais à force de détermination et de faire l’essuie-glace pendant près de 45min, je réussi à me refaire et à suivre Benj, Claire et Guigui qui sont devant et bien haut .. direction Annecy !

Benj : Claire et moi cheminons ensemble le long des crêtes avec un travaille d’équipe au top, on enroule tous les thermiques qui nous passe sous les dents à deux, ce qui parfait pour bien les centrer en observant notre binôme 8-D ! (Je parle pas de Guillaume qui est bien sur perché au dessus de tout le monde, faudra m’expliquer où il est son moteur un jour :-p!)

On avance jusqu’au Revard, un bon plein à 1700m avec Claire juste avant la transition direction la petite ferme en face. On essaie de se faire une belle laisse de Cocker comme expliqué le matin même par Guillaume, mais ça finit en laisse de PitBull bien tendue finalement :-D. On continue a cheminer sous le regard et les conseilles de Guillaume quand il se libère 5 min de Johanna qui occupe toute son attention, « Whoua, c’est Super ce que tu fais Johanna ! « , « Quel détermination ! » , etc… ;-).

Petit plein (1500m) avant le Sémnoz et c’est parti pour une nouvelle laisse de Cocker ! J’arrive en face pas très haut 1300m et je galère à trouver un thermique, me voilà à moins de 1100m :-/, ça sent pas bon … Petit conseil de Guillaume de m’avancer en vallée, je pense à ce moment là que je vais peut être devoir aller poser ! et la miracle un thermique comme on les aime :-)))), j’enroule, j’enroule , j’enroule pendant 6 min et me revoilà en course … à 1760m !!! Je retrouve Claire qui a pris une autre option et qui est sortie plus aisément. 

On chemine alors sur le Sémnoz, petit plaf à 1850m puis on avance jusqu’au ligne haute tension et demi tour tous les 3 avec Guillaume et Claire, pendant se temps Johanna toujours en l’air nous suis de loin encore avant le Sémnoz.

 

Gilles: Après avoir récupéré Kira, au tour de Fred, qui m explique exactement ou il est, par telephone. Cool, on tombe directement dessus. Allez, feu pour le Revard ! Heureusement, Fred connaît la route.

En haut, deco bien bien vente ! Jme dis cool, Ils vont tenir en l air, je peux souffler.

Mouai, Claire et Johanna se sont vachées vers le Semnoes. Banzai, je vais les récupérer. Guillaume nous demande de patienter. On souffle qlq minutes, en mangeant une gaufre et 1 glace, enfin, les filles !

 

Benj : Donc changement de programme finalement pour retrouver Fred et Kira qui remonte au Revard pour un deuxième vol, et de fait que les plafs sont bas, on vas tenter un retour vers le Revard. 

1ére Transition au retour du Semnoz bien contrée, elle aura raison de Claire et 5 min après on entend Johanna qui va poser avec Claire (Elee était bien cachée parmi nous :-D) ! Pour moi ça passe mais faut se battre, j’arrive bas et je réussi à me refaire, direction la ferme avant de transiter vers le Revard, je remonte à 1750 m mais je ne prend pas la décision de transiter, dommage ça serait passé, je reperd tout mon gaz et redescend à 1400m :-(, puis à force de patience au bout de 30 min je remonte à 1650 m et transite, encore plus contré que la transition d’avant, je fais ma laisse de cocker et finalement ça passe une fois au Revard ça monte des briques.  

Je vais aller rejoindre Fred, Kira et Guillaume qui sont parti devant à la croix de Nivolet. A.R. bouclé, très satisfait, on décide d’aller rejoindre Claire et Johanna qui ont posé vers le Sémnoz.

 

Fred : Mais heureusement, nouveau décollage du Revard un peu plus tard pour un vrai cross cette fois avec Kira, moi en zone zéro et demi (ou zone – un) cette fois (fufu), pour m’éloigner toujours plus de la planete et des crocodiles …

Kira toujours devant à me montrer les emplacements des thermiques (bien joué Kira !)

Pour finir, un vol en raz motte au dessus des champs et des villages avec une finesse de ouf (restit ?) mais un peu juste tout de même pour rejoindre l’atterro du Semnoz (pendant que Kira est satellisée, encore bien joué !).

Du coup, record personnel battu : je passe de 26km à 31km

 

Benj : Superbe vol et journée, vol de groupe au top ! J’aurais donc fais mon record ce jour avec une trace de 77,5km à la CFD :
http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2016/vol/20216124 

Joh : Premier superbe vol dans les Bauges, 36,74km à la CFD : http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2016/vol/20216124

DIMANCHE (et oui, tout ça ce n’était qu’un jour !)

Joh : Toujours le même massif et même objectif mais cette fois, départ de Montlambert chez les Infdiens !

Claire : Petite tension palpable au déco de Montlambert, où Guillaume nous annonce la couleur, en gros va falloir grave assurer pour déjà passer le déco et contrer la brise vers le Sud avant d’aller grater :-/

Du coup on envoie notre champion Benj en repérage, il nous donne une leçon de gonflage au déco, maitrise parfaite de son engin (merci la Dune !), puis pilotage au top pour se placer dans la zone sensée monter. Je suis le mouvement, avec un déco parfaitement géré (sauvé) malgré un tour de frein et un méli-mélo dans mon cocon/cokpit… ouf j’ai bien faillé embrasser les arbres !

Fred: alors que les copains visitent les couches basses depuis un long moment, et, je leur indique direct comment sortir de Montlambert (chance du débutant probablement) 

Claire : Puis c’est parti pour des 8 et des tours sans fin, nos amis nous rejoignent pour quadriller la zone… c’est vraiment tendu, je me fais beaucoup brasser .. Allez voir le joli gribouilli sur la trace de Benj pour comprendre l’ampleur de notre travail, vous le multipliez par 4 Gucquistes acharnés ; je pense qu’on a survolés tous les arbres de Montlamb !!! Et là, grand moment d’apothéose, on arrive à se mettre à 4 du groupe dans la même grappe, colés à Fred qui arrive en sauveur (oups nous manque juste notre super « Kira-chu guerrière du ciel »). Guillaume est aux anges, on vole enfin en groupe !!! 

Fred: Je pars ensuite pour un cross solitaire jusqu’à la dent d’Arcluzaz (pire que Joh, j’ai encore moins de copains en vol, il faut que je travaille ma sociabilité, ou plutôt ma vitesse/efficacité).

Après un petit vol au dessus (et avec) des faucons du rocher des oiseaux (avec respect de la distance de 250m), et la vision à la dent d’une casquette de cumulonimbus sur les bauges (merci Gilles), retour express en vallée où notre navetteur est toujours là pour un accueil chaleureux, professionnel et généreux (récupération efficace, petit biscuit, eau fraiche et bonne humeur).

Et pourtant déjà un navetteur exceptionnelle, il a aussi été un bon coach au déco et un bon soutien en vol lorsque le groupe de tête a dèjà bien vite disparu au loin.

Je crois que j’ai eu un bon mental sur ce vol et une bonne gestion personnel (choix du bon moment pour décoller et un combat (style Johanna la veille, je ne lâche pas l’affaire) ensuite pour avancer et valider un cross satisfaisant (pour moi) de 15km).

Claire :  youhou j’arrive enfin à me sortir de ce calvaire ! puis on se retrouve avec BB (encore et encore !) pour une virée fantastique à travers les Bauges, chapeautés par un Super Guillaume toujours super haut avec sa Zeno-moteur !

J’essaye de suivre super Guillaume, sauf que même lui en bave et m’annonce qu’il va me falloir tout mon talent légendaire pour m’en sortir (la pression). Je m’extirpe à nouveau d’un trou à ras et me hisse au-dessus du Colombier à + de 2400m ! Et là je me jette pour une transition de l’espace direction le Roc des Bœufs. Guillaume m’annonce encore que je vais en chier, pas de thermique en vue à l’arrivée ! Over confiante, j’y crois encore, mange une compote pour tenir encore des heures. Benj m’annonce qu’il se lance, dans mon cul (classe) ! Il me laisse galérer au pied du Roc des bœufs, où je trouve un ascenseur, direction le plancher des vaches (-6m/sec). Jolie vache à Bellecombe-en-Bauges.

Joh : Arrivée au mont pelat en avance, je ne trouve plus d’ascendance, la galère ! Guillaume qui me propose « soit tu nous attends soit tu continus » .. plutôt que de me faire enterré, je me remets en mode invisible et abandonne lâchement les copains pour me jeter sous les nuages à l’ouest du Colombier et prend un itinéraire au bis direction le Mont du Charbon. Pendant ce temps, Guillaume (en tête évidement) et Benj se suivent sur le Colombier puis galère pour la traversée jusqu’au Roc des Bœufs, où Benj travaille bien sa patience 😉 Je retrouve notre moniteur sur ce point stratégique, on fait un plaf et direction le Déco de Montmin. J’y crois dur jusqu’à je me fasse scotchée full barrot à proximité .. descente verticale digne d’une parachutale, j’accepte mon destin et vais pour atterrir à Doussard. Attero bondé de monde (bien sûr) où je verrai Guillaume et Benj atterrir !

Vol à 36,68km sur la CFD http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2016/vol/20216433

Et celui de Benj de 41,96km http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2016/vol/20216389

Claire : Super navetteur Gilles vient nous chercher avec Fred, Kira retourne au bercail de son côté en stop. 

On a tout donné, on est rincé, on a vraiment kiffé !!! Bravo à tous !

Gilles : ils ont tous vole comme des dingues, et j ai fait bronzette a l atterro (ou presque!).

Super sympa le we.

ET VOILA !! Toute notre épopée. Alors une grand merci au Guc (mention spéciale à Coco) pour l’orga de ce stage et une grand merci à notre navetteur en or qui a grave géré !!!

On est parti bien fatigués mais surtout tout sourire 🙂

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Laisser un commentaire