Paralpinisme au GUC Parapente !

Ce contenu a été publié dans News, Paralpinisme. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Des nouvelles fraîches de l’activité paralpinisme.

Avec Roro nous avons pu nous y essayer en gravissant le Mont Pelvoux (Ecrins – 3943m) et en décollant du sommet. Tout ça avec un biplace Skyman Sir Edmund (pas celui du club, qui arrivera la semaine prochaine, mais celui prêté gentiment par Mika Shop).


Et c’était magique, un week-end parfait. Petit vol sur site samedi midi à Vallouise pour valider le matos (Sir Edmund Biplace donc, sellettes string perso pour le pilote et le passager), gros sacs, piolets. Merci à l’école locale (« Pollen parapente ») qui nous a fait la navette et briefé sur le site.

Samedi après-midi montée au refuge du Pelvoux (2700m). Grosse chaleur. On sue et on se traîne mais on avale les 1200m de D+ en 2h30. Pas pire finalement.

Samedi soir petit point météo au refuge avec la gardien (super sympa d’ailleurs), petite gamberge car d’après nos infos le déco Nord est engagé (couloir raide et peu de place pour gonfler) et la tendance météo est clairement confirmée au Nord et le gardien nous l’annonce plus forte que prévu jusqu’ici. Bon, on verra bien là haut, quitte à redescendre à pieds ou décoller de plus bas.

Petite nuit (pas vraiment fermé l’œil de la nuit). Dimanche matin réveil à 3h, départ à 3h40. Sortie du couloir Coolidge à 6h40. Course en conditions exceptionnelles (bon regel, bonnes grosses marches confortables dans le pentu). 7h10 au sommet. Nous inspectons les différents lieux importants pour bien évaluer les conditions de vent (au sommet, au sous-sommet au Nord, au col, …). Au col le vent est bon, un poil rafaleux certes mais bien orienté, et un replat de 30m nous permet de nous installer et d’envisager un décollage pas trop engagé. La mise  en place est un poil technique : à la moindre brise, le Sir Edmund a envie de gonfler. Mais on finit par arriver à s’installer en sécurité (on fera des précos là dessus) et nous décollons.

En l’air, c’est pas super confortable dans les sellettes avec les gros sacs, mais le vol est magnifique et calme, on embrasse tous les Ecrins : la Barre, le pic Coolidge, le glacier blanc, etc… On se laisse glisser jusqu’à Ailefroide 2500m plus bas, en 20 mins de vol calme dans une aérologie matinale. Séance enlevage des crampons en vol (pilote et passager) super bien gérée par Ronald. Posé (léger) vent de cul = vitesse accrue, mais heureusement l’arrondi est pas pire et on glisse pour se retrouver sur le cul dans l’herbe humide de rosée du matin.  Il est 8h10 ! Le camping qui fait office d’atterro se réveille doucement…   😉

Pour la petite histoire les autres cordées du jour vont mettre certainement au moins 6h pour redescendre tout ça. Et pas arriver avant 14h ou 15h à Ailefroide. Nous on se fait un café croissants à 10h à Serre Chevalier et une binouze ensuite à La Grave ! Le pied.

Tout ça pour dire que ça prend forme, que cette sortie a été l’occasion de beaucoup de discussions et de validation concrètes, on y voit beaucoup plus clair sur les points importants.

Autre chose : le Sir Edmund biplace du club arrive normalement en milieu de semaine prochaine. J’invite tous les biplaceurs intéressés par l’activité à le tester et à se familiariser avec (il faut !). En réservant et en prenant les sellettes d’un autre pack biplace (Bion, Métis ou Takoo) en attendant les sellettes dédiées au Sir Edmund.

(bien sûr, ce biplace ultra-light est dédié à une activité (haute-)montagne, c’est pas fait pour emmener la belle-mère un dimanche à St Hil. Donc soyez raisonnables et soigneux avec et utilisez les 3 autres biplaces du club pour faire voler vos familles et amis en baptême sur site).

Yeah !

(Roro &) Pedro

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.